Mammographie

C’est l’examen de référence pour le diagnostic d’une masse du sein et pour le dépistage d’un cancer cliniquement silencieux.
 
Comment se passe l’examen ?
Debout, le sein légèrement comprimé, deux clichés sont réalisés de face et en oblique sur chaque coté ; d’autres clichés localisés pour mieux analyser une zone peuvent aussi être effectués.
Le médecin examine systématiquement la patiente.
 
 
Quand faire une mammographie ?
 
Lorsqu’on palpe une anomalie.

A titre systématique à partir de 40 ans, tous les deux ans en l’absence d’anomalie préalable ou d’antécédents familiaux.

Une mammographie n’est pas indiquée chez une patiente jeune, sauf forte suspicion de cancer. Il est inutile de refaire une mammographie avant un délai d’un an, sauf pour contrôler une anomalie déjà décrite ( foyer de calcifications).
 
La mammographie est elle irradiante ?
Du fait des progrès technologiques des dernières années, la mammographie est devenue un examen peu irradiant. On considère globalement que l’irradiation d’un examen de quatre clichés est l’équivalent de celle reçue pendant un séjour en haute montagne.
 
 
 
Quels autres examens réaliser ?
 
Une échographie, en complément de la mammographie, est réalisée en cas de découverte d’une anomalie à la mammographie ou si les seins sont trop denses sur celle-ci.
 
Une échographie peut aussi être réalisée chez une patiente jeune, 18-25 ans, qui présente un nodule au sein.
 
Une IRM est quelque fois demandée en cas de fort doute sur la mammographie.
 
 
 

 
 
 
Ne pas oublier de ramener l’ordonnance et les résultats précédents.