I.R.M.

Imagerie par Résonance Magnétique
 
 

Est basée sur l’utilisation d’un champ magnétique. L’excitation suivant un angle spécifique des ions H2 puis leur relaxation relayée par des capteurs permet d’obtenir une image très fine de l’organe intéressé.
 
L’examen est réalisé en position couchée.
Sans injection de produit pour l’exploration du rachis, des sinus et des membres.
 
 
Avec injection de produit pour l’exploration du thorax de l’abdomen, du pelvis, des artères et éventuellement du crane.

Dans ce cas aucune précaution ni préparation n’est nécessaire.
 
Des contre-indications absolues à l’examen :
Pace-maker, prothèses vasculaires, pompe à insuline, filtre cave, implants auditifs. Un interrogatoire à remplir et signé par le patient est obligatoire.
 
 
Des contre-indications relatives à l’examen :
 
Matériel d’arthrodèse lombaire : l’examen sera en tous cas peu performant.
Prothèse fémorale ou du genou : les nouveaux matériaux ne sont pas ferromagnétiques. Dans ce cas se munir du compte-rendu opératoire.

 
Les patients naturellement claustrophobes doivent être rassurés.
Le diamètre de l’anneau est d’environ 60 centimètres.
Ils ne rentrent pas totalement à l’intérieur du tube.
Ils ont toujours la possibilité de communiquer avec le personnel et le médecin.
Le temps d’examen d’un I.R.M est de l’ordre de 15 minutes installation du patient comprise.
 
 
 
Par précaution, l’examen n’est pas réalisé chez la femme enceinte. S’il y a lieu d’injecter, il est différé chez la femme allaitant.
 
 
 
Ne pas oublier de ramener l’ordonnance et les résultats précédents.